Choisir son sac de couchage de randonnée Qu'est-ce que le cuin? À quoi veiller?

Avez-vous déjà entendu parler du cuin? Jamais ?


C’est pourtant ce qui vous permet d’avoir bien chaud dans votre sac de couchage pour un poids très léger lors d’une nuit fraîche en randonnée, ou même en camping…


Le cuin a donc trait à la chaleur, et l’isolation… on vous laisse lire la suite pour en savoir plus ! 👇

C’est quoi la différence entre un sac de couchage et un duvet ?


Appeler un sac de couchage “duvet” est un raccourci de langage! On a tendance à dire UN duvet or le duvet est ce qui remplit le sac de couchage (il peut aussi être rempli de fibres synthétiques). Ça serait donc plutôt un sac de couchage EN duvet plutôt qu’UN duvet. Mais bref, j’arrête de vous embêter avec ces détails 😉


Un sac de couchage en duvet est composé majoritairement de duvet (évidemment) mais aussi de plumes. Les plumes uniformisent la répartition du duvet dans les compartiments et le maintiennent en place. Le duvet possède une structure en trois dimensions qui lui permet de très bien emprisonner l’air. Et c’est une bonne nouvelle car l’air isole bien!


Lorsque vous voyez une proportion, comme 75/20, cela représente la proportion duvet/plumes. Dans ce cas : 75% de duvet et 20% de plumes.

Alors, en synthétique ou en duvet mon sac de couchage ?


Eh bien, nous sommes d’accord que les fibres synthétiques sont beaucoup moins chères que le duvet. Toutefois, à poids de remplissage équivalent, un sac de couchage en duvet apporte plus de chaleur, il est plus léger, plus confortable et dure plus dans le temps grâce aux plumes.


Le duvet isole 2 fois mieux que le meilleur des isolants synthétiques !

Alors oui, il coûte plus cher mais c’est un bon investissement dans le temps.

Warning : le seul petit défaut du duvet est qu’il est beaucoup plus sensible à l’humidité que ne l’est un remplissage synthétique. Pour faire bref : si le duvet est mouillé, les plumes vont se coller les unes aux autres. Elles emprisonneront beaucoup moins d’air (dont nous avons besoin pour l’isolation et donc pour ce sensation de chaleur).

Conclusion : quand on a un sac de couchage en duvet, on le garde au sec ! 😊

C’est quoi le cuin (ou « Fill Power ») ?


Cuin signifie « cubic inches per ounce ». Ne vous effrayez pas. On vous explique.


Le cuin (« fill power » en anglais) est le pouvoir gonflant d’un duvet pour un poids donné.


Pour ce poids (de 30g par exemple), le duvet va occuper un volume exprimé en « cubic inches » (1 cubic inch = 16cm3). Oui, c’est en anglais, on a pas décidé ça.

Donc pour résumer :

  • Un duvet de 600 cuin va occuper 600 unités de volume pour un poids donné
  • Un duvet de 700 cuin va occuper 700 unités de volume pour ce même poids
  • Un duvet de… bon, on arrête là, vous avez compris ! 🙂

Pour un poids donné, un duvet de 850 cuin va donc occuper plus d’espace qu’un duvet de 600 cuin… Il enfermer a donc en son sein un plus grand volume d’air au sein des petites ramifications du duvet. Il isolera mieux. 100g de duvet 850 cuin procureront ainsi plus de chaleur que 100g de duvet 600 cuin.

Conclusion : plus le cuin est élevé, plus le sac de couchage tient chaud pour les nuits en randonnée !

Selon les sacs de couchage, le duvet utilisé va en général de 600 à 850 cuin :

  • 600 cuin est considéré comme de la bonne qualité. Vous le voyez, ce n’est pas la plus haute qualité mais c’est franchement bien. Avec 600 cuin, vous avez déjà le confort inégalable du duvet : c’est vraiment très agréable par rapport à un sac de couchage en synthétique ;
  • 700 cuin ca devient déjà beaucoup plus léger sur le corps quand on est dans le sac de couchage (on sent la différence) et plus chaud ;
  • 800 cuin correspond à un duvet d’excellente qualité. Chaleur généreuse et ultra légèreté et sont réunis ;
  • 850 cuin+ signifie que le duvet est de qualité supérieure à 850 cuin.

Il existe deux normes : la norme USA et la norme européenne entre lesquelles de légers écarts dus aux protocoles de mesure. En théorie la norme américaine devrait ne plus être utilisée depuis longtemps mais certains producteurs US le font toujours. Cela n’aide pas à la transparence. Chez Trekking Fox, soucieux de cette transparence et pour permettre la comparaison, nous renseignons toujours la valeur dans la norme européenne.

Attention : le cuin ou Fill Power d’un sac de couchage, ce n’est pas tout : un sac de couchage rempli de 500g de duvet 600 cuin sera plus chaud qu’un sac de couchage chargé de 150g de duvet 800 cuin ! C’est pour cela qu’on vous parle du point suivant ! 🙂

Températures des sacs de couchage selon les fabricants

Ici aussi il y a une norme qui aide à la comparaison. Et c’est bien pratique ! Grâce à la norme européenne EN13537, la résistance au froid des sacs de couchage (duvet ou non) est désormais mesurée. Cette norme indique :

  • la température confort ;
  • la température confort limite ;
  • la température confort extrême.


Cependant, toutes les marques ne disposent pas de cette certification. Les marques qui proposent des sacs de couchage spécialisés en randonnée comme Exped et Sea to Summit, elles, si.
 
Voici un petit schéma d’explication :

En bref : lorsque vous choisissez un sac de couchage, fiez-vous à la température confort, d’autant plus si vous êtes frileux, et prévoyez un peu de marge pour passer la nuit en randonnée dans de bonnes conditions.


⚠️ La température extrême n’est en aucun cas un indicateur à prendre en compte pour savoir si le sac de couchage est assez chaud à cette température : elle vous permet uniquement de savoir si vous pourriez mourir de froid ou non (au sens littéral du terme) !

Prenons l’exemple du couchage Spark II de Sea to Summit :

  • Il s’agit d’un sac de couchage dont la température confort va jusqu’à 4°C, sa température limite jusqu’à -2°C et sa température extrême jusqu’à -18°C.
  • Si vous êtes un homme frileux (perso je suis très frileux), fiez-vous à la température confort ou même prenez un peu de marge. Si vous êtes un homme plutôt « normal » (pas particulièrement frileux) et que vous randonnez dans un endroit où les températures ne chuteront pas en dessous de -2°C, il devrait vous convenir.
  • Toujours si vous êtes un homme pas particulièrement frileux et que le lieu où vous dormez peut afficher des températures des températures descendant jusque -2°C (température limite), ce sac de couchage devrait vous convenir. Si vous allez randonner par des températures plus fraiches, dirigez-vous vers un autre sac de couchage ! Vous passeriez de mauvaises nuits ce qui gâcherait votre randonnée. Et la rando, c’est un moment de plaisir avant tout ! 😊  
  • Si vous êtes une femme, observez la température confort du sac de couchage, à moins d’être particulièrement frileuse ou d’avoir toujours trop chaud!

Ces températures sont évidemment indicatives et beaucoup de facteurs peuvent influencer le fait que l’on ait chaud ou froid dans son sac de couchage. Parmi ceux-ci:

  • L’état de fatigue du campeur
  • Le corps est-il déjà chaud lorsque que l’on rentre dans le sac de couchage?
  • A-t-on mangé en suffisance avant de rentrer dans la tente pour la nuit?
  • Etc.

(Ok, Trekking Fox vous fait un article là-dessus bientôt 😉 )

Autres conseils bonus pour choisir un sac de couchage de randonnée

  • Regardez si le sac de couchage a un tissu extérieur un ripstop (cela se voit par des mini quadrillages) : c’est un tissu anti-déchirures. C’est-à-dire que si par malheur un petit trou se créait, ledit quadrillage -en matière plus résistante- limitera la propagation de la déchirure. Il est donc plus résistant sans pour autant rajouter du poids à votre sac de randonnée.
  • Si vous prévoyez de randonner dans le froid prenez un sac de couchage avec un collerette. Cela améliore l’isolation !
  • Toujours si vous voulez camper par des températures fraiches, préférez un sac de couchage avec des compartiments à 4 côtés (peu importe leur forme : en H, en trapèze…) plutôt que des coutures traversantes car ces dernières constituent des points n’offrant pas d’isolation.
  • Enfin, vous hésitez entre la forme momie et rectangulaire ? Choisissez la forme momie : vous gagnez en légèreté et en chaleur.

Voilà, on vous a tout dit sur le cuin et la différence entre synthétique et duvet pour choisir votre futur sac de couchage de randonnée !


En résumé, en prenant un sac de couchage en duvet, vous gagnez en poids, en confort, en chaleur, en qualité et en isolation. N’hésitez donc pas et choisissez un duvet pour votre sac de couchage 🙂

D’autres conseils pour randonner ? Suivez-nous sur Facebook 🙌🏽


Consultez également notre sélection de matelas de randonnée.

Voir aussi...

Randonner avec son chien – Conseils et astuces

Vous avez toujours rêvé de randonner avec votre chien ? Ne laissez pas passer cette formidable occasion… +

Catégorie(s): Blog, Conseil

Randonner avec un sac léger : pourquoi et comment ?

Vous en avez assez, quand vous partez en randonnée… … d’être écrasé par ce sac toujours… +

Traversée de l’Islande solo -403 km- Partie 3

Les pieds réchauffés par le volcan – km 324 à 403 C’est donc après avoir observé … +

Catégorie(s): Blog, Nos randos coup de cœur