Islande - Renards voleurs en randonnée Qui sont-ils ?

Eh oui, le fameux renard Chipeur de Dora l’Exploratrice existe bel et bien en vrai !
 
L’anecdote d’Olivier lors d’un trek en Islande :
« Des renardeaux trainaient plusieurs jours d’affilée au niveau d’une cabane près de laquelle nous avions posé notre tente. La renarde avait creusé son terrier juste en-dessous, on voyait le trou pour y accéder. La maman chassait et apportait à manger plusieurs fois par jour, c’était vraiment mignon.

J’ai pris mon bonnet pour jouer avec eux [ne faites pas comme moi !], comme on jouerait avec un chat, et un renardeau l’a pris… Il est rentré avec dans son terrier, est ressorti sans (gloups…), est à nouveau rentré dedans, puis a fini par ressortir en tenant ce nouveau jouet dans sa gueule. J’ai réussi à le récupérer, ouf ! 🙂
Mais il arrive aussi que les renards viennent piquer nos affaires ou fassent un trou dans la tente pour accéder à la nourriture qu’ils sentent. Et là, c’est vraiment embêtant. Ils piquent le sac dans lequel se trouve la nourriture de randonnée, avec tout ce qui s’y trouve : bonjour pour retrouver toutes ses affaires… »


Pourquoi les renards volent-ils nos affaires ?

Quelle drôle d’idée en même temps… depuis quand un renard a-t-il besoin d’un bonnet ou d’une paire de chaussures ?
 
Les spécialistes pensent que les renards ne chapardent pas pour le simple plaisir de chaparder. Ils voleraient nos affaires pour pouvoir jouer avec par la suite, en particulier les renardeaux.
Le renard est normalement peureux, c’est pourquoi il tend à éviter le contact avec les humains. Mais les renards islandais, eux, n’ont pas de prédateurs. Ils n’ont donc aucune raison de craindre l’homme et n’hésitent pas à s’en approcher, comme dans notre (finalement heureuse) aventure. Les renardeaux, tout jeunes, en plein apprentissage, peuvent être d’autant plus hardis.
 
Fun fact : le renard en Islande, aussi appelé renard arctique, serait arrivé là-bas avant notre ère. Actuellement, on peut en compter environ 7 000 en liberté. Adapté à son habitat, il change de couleur en fonction des saisons: son pelage est noir en été pour mieux se fondre sur les champs de lave durcie et pour l’hiver il se pare de blance afin de passer inaperçu sur la neige!


Au-delà du vol pratiqué comme sport par certains renards joueurs, les renards volent évidemment pour manger. De notre expérience, le renard est plutôt sélectif : saucisson = miam ! Nouilles déshydratées = bof… Mais bien sûr, c’est le sac de bouffe entier qu’il emmènera pour se repaître à l’aise dans sa cachette.

Donc si d’autres affaires se trouvent avec votre nourriture, eh bien elles décoreront l’appartement de Monsieur et Madame Renard ! Une amie (qui se reconnaîtra) s’est faite piquer son sac de nourriture avec réchaud, gaz et popote à l’intérieur…

Comment réagir lorsque l’on croise un renard en rando ?

Tout d’abord, vous n’avez a priori pas de raison de vous inquiéter.
Que ce soit un renard roux, un renard polaire, ou tout type de renard, restez tout simplement à bonne distance de lui.


Même s’il a l’air mignon (on sait combien il est dur de résister à la petite bouille d’un renardeau), il reste un animal sauvage…qui considère l’espace autour de lui comme son territoire, voilà pourquoi il faut s’en éloigner.


Ne le nourrissez pas ! Le renard est facile à apprivoiser : en lui donnant à manger, il vous considérerait comme son bienfaiteur et pourrait devenir collant.


Ne le touchez pas non plus : il pourrait vous transmettre la « maladie du renard », une maladie parasitaire appelée échinococcose alvéolaire qui infecte le foie.


Enfin, si vous voulez le chasser, essayer d’élever la voix (ex : « Chipeur, arrête de chiper ! ») ou de lui jeter de l’eau, si vous en avez 😉

Conclusion


Nous vous conseillons donc de ne pas laisser vos chaussures à l’extérieur de la tente lorsque vous êtes en bivouac ou en refuge car de petits curieux pourraient vouloir les chiper pour leur plaisir ! Un bonnet on s’en passe, mais des chaussures…


L’Islande vous attire ? Découvrez le réçit de notre trek “Traversée de l’Islande” 🙂

Voir aussi...

Un sac à dos de 1.250g pour une rando de 200km (9jours) en hébergement : comment ?

Cet automne, nous avons eu la chance de randonner 200km en itinérance en remontant la côte… +

Comment faire si mon matelas a un trou en randonnée l’hiver ?

C’est l’une des pires mésaventures qui nous soient arrivées… En quelques mots : Rando en hiver…. +

Catégorie(s): Blog, Conseil

Pourquoi mon réchaud à gaz fonctionne-t-il mal en hiver ? – Quel gaz choisir ?

Par -5°C en randonnée ou en camping, préférez-vous manger votre repas chaud ou froid ? Et le… +