Un sac de 1.250g pour une rando de 200km en hébergement (9jours)  : comment?

Cet automne, nous avons eu la chance de randonner 200km en itinérance en remontant la côte Atlantique du Portugal.  Nous avons parcouru à deux en 9 jours le sentier de randonnée appelé Rota Vicentina. Les nombreux hébergements le long du chemin et les conditions clémentes de la destination ont été pour moi l’occasion de partir avec un sac particulièrement léger : moins de 1.250g au total ! A cela,  il fallait juste rajouter quotidiennement le lunch et l’eau pour la journée.  Un plaisir pour parcourir ces magnifiques paysages.

Les marcheurs croisés -même ceux se baladant « à la journée »-  avaient tous des sacs beaucoup plus gros. Ceux qui faisaient comme nous l’ensemble de la rando en hébergement (le bivouac est interdit) avaient pour la plupart des sacs pesant aux alentours des 7kg, voire beaucoup plus…     

Les sacs emportés par les personnes qui ont choisi de randonner avec du matériel léger et de qualité font régulièrement entre la moitié et le tiers du poids de ceux portés par des randonneurs classiques

Comment faire pour être léger à ce point ?   Petit déballage de sac donc… c’est finalement le plus simple.

Trop chargé? On va juste prendre le nécessaire, mais du bon…!

J’ai détaillé et pesé chaque élément afin de répondre aux mieux aux nombreuses questions que l’on m’a posées.  L’exercice permet par ailleurs d’illustrer quelques principes utiles pour avoir un sac léger en randonnée. Pour donner une idée du point auquel on peut aussi être léger lors d’une rando où l’on campe, je publierai bientôt la liste du matériel utilisé sur le Tour du Mont-Blanc.

Le sac

Le sac et l’entièreté de son contenu (hormis le lunch et l’eau)

PORTAGERemarqueNbPoids (g)
Portage
Sac à dos KS Daypack1133
Bouteille 0,80l
+ bouteille 0,50l
Récup’ bouteilles d’eau minérale1+155
Sac étanche 12l Pour garder les affaires au sec en cas de forte pluie141

VETEMENTSRemarqueNbPoids (g)
Chaussettes de randonnéeMix Laine- + synthétique2 paires86
Chaussettes pour dormirRécup d’un trajet en avion1 paire11
T-shirt manches longuesRAB en fibre de coco1138
T-shirt dodoCoton1105
CaleçonArcteryx Phase SL166
Tour de couBuff Merino146

HYGIENERemarqueNbPoids (g)
Brosse à dents111
Savon + Ziplock118
Serviette de bain ultra légère197
Crème pour les pieds162 (pour deux personnes)
Rasoir + savon à barbe dans un ziplock136
Dentifrice séché + ziplock116 (pour deux personnes)
Stick solaire pour les lèvres112 (pour deux personnes)
Crème solaire131
Papier toilette + ziplock121
Coupe-ongles115
Déo148 (pour deux personnes)

DIVERSRemarqueNbPoids (g)
Bouchons d’oreille + Ziplock42
Chargeur téléphone166
Porte mine16
Fourchette-cuiller-couteauTout en un110
Carte bancaire/ + carte d’identité + cash112
SitpadSiège + rembourrage du dos du sac 134
CouteauOpinel n°4110
Boîtier lunettes151

TOTAL SAC + DANS LE SAC1.239G

Ce sac inclut en matériel commun : crème anti échauffement pour les pieds, dentifrice, stick solaire pour les lèvres, déo.

Dans le sac d’Anne : il y avait en matériel commun: petite pharmacie, petit ziplock rempli de produit lessive, clé, document d’infos sur la randonnée et billets de transport.

Sur moi:

Chaussettes épaisses (42g) – Caleçon (66g) – Pantalon à zips (296g) – Chemise (213g) – Pull (257g) – Tour de cou Merino (46g) – Casquette (51g) – Veste imper-respirante (153g) – Bâtons de marche (391g) – Lunettes de soleil (35g) – Téléphone (166g) – Chaussures Trail (788g) – Tous les vêtements sont « techniques »  Poids total sur moi: 2504g

> Le sac et son contenu sont tellement légers qu’ils pèsent moins que ce qui est porté sur le corps (pas lourd non plus !) 😀

Satisfait en fin de rando?

Porter un sac léger à ce point a été un véritable plaisir.

Le sac de 1.239g (+ le lunch et l’eau) permet de s’offrir tous les dé”tours pour admirer la vue…

Du poids aurait même pu être gagné sur les éléments suivants, tout en gardant ou même en augmentant le degré de confort:

  • chaussettes : inutilement épaisses pour cette rando (je randonne habituellement par des températures plus fraîches).
    • > des plus fines sécheraient plus rapidement après lessive : en emmener une ou deux paires au total pourrait suffire;
  • sac étanche :
    • > un plus petit aurait été suffisant ;
  • serviette de bain : des serviettes étaient fournies dans chaque hébergement.
    • > sans savoir cela, j’en emmènerai à nouveau ;
  • T-shirt en coton : emporté car j’aime le contact d’une fibre naturelle pour dormir. Il séchait beaucoup trop lentement (le souci du coton). Enorme différence par rapport aux vêtements « techniques » qui étaient secs en l’espace d’une nuit. Transporté humide dès le deuxième jour dans un sac plastique, il a pris une sale odeur que je n’ai pu « récupérer » par une lessive à la main.  Je l’ai donc transporté pour rien pendant 9 jours… !
    • > A remplacer par un T-shirt en mérinos, qui sera plus agréable. Il devrait être fin puisque le mérinos sèche lentement également (mais est un délice à porter).

En conclusion, je suis très heureux du contenu du sac.  A aucun moment il ne m’a manqué quelque chose.  Emmener peu oblige certes à faire régulièrement une lessive à la main. Mais cette « contrainte » est largement compensée par le plaisir de porter un sac si léger! 🙂  Les vêtements techniques (pas ceux en coton !) présentent en outre l’avantage de sécher sans problème le temps d’une nuit.

En résumé: pour un sac-à-dos léger…

Puisque nous sommes tous différents, il ne serait pas opportun de reproduire de manière aveugle la liste présentée ici.  Je suis frileux des pieds la nuit et emmène donc une paire de chaussettes légères au cas où… un autre voudra emmener un appareil photo plutôt que son smartphone… A chacun ses plaisirs et son péché mignon ! Par ailleurs, une destination n’est pas l’autre et une saison n’est pas l’autre non plus…

Une fois que sont choisis les éléments que l’on désire emmener (« une » veste,  « un » pantalon avec des jambes détachables, « un » T-shirt), cela vaut la peine de prendre de la qualité. Le confort (de portage et le confort tout court) gagné est phénoménal avec du matériel léger. Bref : « Peu mais…  absolument poids plume, et bien» !

Quelques principes simples peuvent donc être observés.  On peut les résumer comme ceci : 

Emmener:

  • juste ce dont on a « besoin » (ai-je besoin de cinq T-shirts ?… et si j’emmenais un minuscule sachet de produit lessive ou de savon ?) ;
  • du léger ;
  • de la qualité : du fiable et pratique 

Revenez prochainement pour une explication plus détaillée de ces principes, assortis de trucs et astuces. Ensemble, ils permettent de sautiller légèrement en journée tout en gardant son confort pour la soirée, voire même en l’améliorant franchement! 🙂

Pour donner une idée du point auquel on peut aussi être léger lors d’une rando où l’on campe, je publierai bientôt la liste du matériel utilisé sur le Tour du Mont-Blanc.

Dans l’attente, tant mieux si cette liste vous aide à avoir un sac plus léger, et donc à randonner avec plus de plaisir 🙂

Voir aussi...

Traversée de l’Islande solo -403 km- Partie 1

Chevaux en liberté,  premières sources d’eau chaude et champs de lave ! – km 0 à 190… +

Catégorie(s): Blog, Nos randos coup de cœur

La boutique est ouverte!

La boutique vient juste d’ouvrir! C’est juste ici! Vous y trouverez votre matériel pour randonner plus… +

Catégorie(s): Blog

Traversée de l’Islande solo -403 km- Partie 3

Les pieds réchauffés par le volcan – km 324 à 403 C’est donc après avoir observé … +

Catégorie(s): Blog, Nos randos coup de cœur